Dans cet article du blog, nous revenons sur les bases de la lutte par confusion sexuelle et répondons à certaines des questions les plus fréquemment posées sur cette méthode de lutte contre les ravageurs.

Un diffuseur de phéromones Semios blanc suspendu dans un verger de pommiers

Un diffuseur de phéromones Semios suspendu dans un verger de pommiers


10 questions fréquemment posées sur la lutte par confusion sexuelle :

  1. Qu’est-ce qu’une phéromone ?
  2. Qu’est-ce que la lutte par confusion sexuelle ?
  3. Comment fonctionne la lutte par confusion sexuelle ?
  4. Pourquoi utiliser la lutte par confusion sexuelle ?
  5. Comment la forme et la taille du verger ou du vignoble affectent-elles l’efficacité et les limites de la lutte par confusion sexuelle ?
  6. Dois-je continuer de pulvériser des insecticides ?
  7. Quelles sont les options disponibles pour les diffuseurs de phéromones pour la confusion sexuelle ?
  8. La lutte par confusion sexuelle attirera-t-elle les ravageurs dans mon verger ?
  9. Comment puis-je interpréter les comptages dans les pièges dans le cadre d’une lutte par confusion sexuelle ?
  10. Les ravageurs peuvent-ils développer une résistance aux phéromones de confusion sexuelle ?

 

1. Qu’est-ce qu’une phéromone ?

Les insectes communiquent entre eux par le biais de signaux chimiques.

Une phéromone est un produit chimique utilisé par les représentants d’une même espèce pour communiquer entre eux. Elles peuvent être classées plus précisément selon leur fonction ; par exemple les phéromones servant à signaler un danger ou la domination d’un individu.

Les phéromones sexuelles sont produites à des fins de reproduction sexuée. Leur but est souvent d’attirer les individus du sexe opposé. Les phéromones sexuelles produites par la femelle sont le plus souvent caractérisées et utilisées pour induire une confusion sexuelle et attirer les mâles dans les pièges.

Exemple de comportement normal de recherche de partenaire, où le panache de phéromones produit par la femelle guide le mâle vers elle.

 

2. Qu’est-ce que la lutte par confusion sexuelle ?

La lutte par confusion sexuelle consiste à diffuser dans l’air une phéromone sexuelle de synthèse, dans le but de perturber la communication chimique entre les organismes ainsi que les comportements de reproduction qui dépendent de cette communication. En perturbant l’accouplement, la reproduction des ravageurs est réduite.

 

3. Comment fonctionne la lutte par confusion sexuelle ?

La lutte par confusion sexuelle peut prendre diverses formes. Parmi lesquelles :

  1. Le camouflage :

    La diffusion de volumes importants de phéromones dans l’atmosphère empêche les mâles de localiser les panaches de phéromones émis par une femelle.

    Lutte par confusion sexuelle avec le camouflage
  2. La fausse piste :

    Les mâles peuvent suivre les panaches émis par une femelle ou un diffuseur, mais l’accouplement est réduit car les mâles dépensent du temps et de l’énergie à suivre les fausses pistes produites par les diffuseurs, qui ne mènent pas à une femelle.

    Lutte par confusion sexuelle avec les fausses pistes
  3. Le déséquilibre sensoriel :

    Les phéromones peuvent être constituées de plusieurs composants chimiques, et les insectes sont conçus pour réagir à des mélanges dans des proportions spécifiques de ces composants. Le fait de libérer en grandes quantités un composant particulier peut modifier la proportion de ces composants chimiques dans l’atmosphère, de sorte que les mâles ne parviennent plus à reconnaître les panaches de phéromones de leur propre espèce.

    Lutte par confusion sexuelle avec le déséquilibre sensoriel
  4. La désensibilisation :

    Une exposition constante aux phéromones peut rendre les mâles insensibles aux phéromones.

    Lutte par confusion sexuelle avec la désensibilisation

La lutte par confusion sexuelle peut employer une de ces méthodes, ou plusieurs de ces méthodes en association ; cela dépendra de l’insecte et de la formulation de phéromones. Les mécanismes de la confusion sexuelle ne sont pas toujours bien compris, mais la lutte par confusion sexuelle contre les ravageurs s’est tout de même avérée un outil précieux dans les programmes de lutte intégrée contre les ravageurs (LIR).

 

4. Pourquoi utiliser la lutte par confusion sexuelle ?

La lutte par confusion sexuelle présente un certain nombre d’avantages, notamment :

  1. Meilleure sécurité pour les humains et meilleure durabilité pour l’environnement :

    Les phéromones de synthèse sont faites de composés chimiques qui existent dans la nature, elles sont donc moins toxiques que les insecticides traditionnels. En raison de leur faible toxicité, les produits de lutte par confusion sexuelle permettent des délais de ré-entrée ou des délais de sécurité avant récolte très faibles, voire inexistants.

  2. Sans danger pour les insectes auxiliaires des cultures :

    Les phéromones sont spécifiques à chaque espèce, elles ont donc peu ou pas d’impact sur les espèces non ciblées, y compris les insectes auxiliaires des cultures.

  3. Gestion de la résistance :

    En disposant d’outils supplémentaires dans un arsenal de LIR, il est possible de réduire la pression sélective d’un type de tactique de lutte contre les ravageurs.

Une abeille pollinise une fleur d’amandier

La lutte par confusion sexuelle permet aux exploitants de cibler des ravageurs spécifiques sans risquer d’affecter les insectes auxiliaires des cultures, comme les abeilles.

 

5. Comment la forme et la taille du verger ou du vignoble affectent-elles l’efficacité et les limites de la lutte par confusion sexuelle ?

Un certain nombre de facteurs doivent être pris en compte pour déterminer si la lutte par confusion sexuelle est adaptée à votre verger ou votre vignoble.

  1. Taille du verger ou du vignoble :

    La lutte par confusion sexuelle n’empêche pas les ravageurs de migrer depuis les zones voisines. En raison du risque de réinfestation du pourtour des vergers, la lutte par confusion sexuelle est le plus efficace sur des parcelles de plus de 4 hectares (10 acres) ou lorsque les agriculteurs collaborent pour mettre en œuvre cette méthode sur toute une zone de cultures.

  2. Forme du verger ou du vignoble :

    Les parcelles triangulaires ou de forme allongée et fine présentent davantage de bordures, ce qui les expose à un risque plus élevé de dommages causés par les effets de bordure. De plus, certaines formes et orientations de rangées seront affectées différemment par le vent. Par exemple, une région peut surtout connaître des vents dominants venant du nord-ouest pendant la période végétative. Par conséquent, les parcelles avec des bordures orientées au SO-NE seront davantage exposées au brassage du vent, et ces zones nécessiteront donc une attention particulière. Certains agriculteurs compensent ce phénomène en augmentant la densité d’application des diffuseurs sur les bordures des parcelles.

    Phéromones-et-lutte-par-confusion-sexuelle-101---Effet-de-la-forme-du-verger-sur-la-lutte-par-confusion-sexuelle-1-1

    Cet exemple illustre comment, dans une région avec des vents dominants de secteur nord-ouest, la bordure nord-ouest de la parcelle est moins couverte par le panache et peut exiger une attention plus particulière.

  3. Densité de la canopée :

    La canopée du verger contribue à la lutte par confusion sexuelle en faisant office de coupe-vent, mais le feuillage peut également dans certains cas agir comme un puits de phéromone qui risque d’absorber et relâcher par la suite les phéromones. Dans les vergers ou les vignobles avec des canopées moins denses tels que les plantations jeunes, ou dans les zones dans un verger ou un vignoble avec des arbres ou des pieds de vignes manquants, le vent risque donc d’emporter les phéromones plus facilement.

  4. Isolement du verger ou du vignoble :

    Il peut être plus efficace, pour certains vergers et vignobles, de l’isoler des autres sources de ravageurs. Cela peut être fait si un verger n’est pas entouré de cultures sensibles ou se situe dans une vallée.

 

6. Dois-je continuer de pulvériser des insecticides ?

La lutte par confusion sexuelle fonctionne le mieux lorsque la pression des ravageurs est faible à modérée.

Malgré leurs difficultés pour trouver des partenaires en raison de la confusion sexuelle provoquée, lorsque les populations de ravageurs sont importantes, les individus adultes sont plus susceptibles d’avoir des rencontres fortuites. Avant de réduire les pulvérisations d’insecticide, il est donc important de surveiller régulièrement vos champs et d’évaluer dans quelle mesure les populations de ravageurs ont été réduites par la lutte par confusion sexuelle.

La lutte par confusion sexuelle peut à la fois réduire et limiter la croissance d’une population. Lorsqu’elle est utilisée dans le cadre d’une stratégie globale efficace, la lutte par confusion sexuelle peut réduire le besoin d’insecticides, mais il peut rester nécessaire d’en pulvériser lorsque la pression des ravageurs est élevée.

 

7. Quelles sont les options disponibles pour les diffuseurs de phéromones pour la confusion sexuelle ?

Il existe un certain nombre d’options pour la confusion sexuelle, ayant chacune ses propres avantages et inconvénients. Les plus courantes sont décrites ci-dessous, mais il existe aussi d’autres méthodes comme les flocons, les fibres et les poudres électrostatiques qui adhèrent au corps des insectes.

Type de diffuseur Avantages Inconvénients

Application à la main

Un diffuseur qui libère la phéromone lentement et progressivement. Il s’agit généralement d’un matériau imprégné de phéromones, ou d’un réservoir de phéromones libérées à travers une membrane. Nombreux formats différents, y compris des attaches métalliques à torsader, des clips, etc.

  • Coûts initiaux moindres

  • Doit être appliqué à une plus forte densité, ce qui entraîne un besoin de main-d’œuvre et des coûts globaux plus élevés
  • Taux de libération des phéromones lié à la température, elles sont donc diffusées davantage pendant la journée que pendant la nuit, or les ravageurs sont les plus actifs de nuit

Appliqué à la main (type méso)

Identique aux diffuseurs traditionnels à la main, mais généralement avec une plus grande quantité de phéromones afin de pouvoir l’appliquer à des densités plus faibles


  • Coûts de main-d’œuvre réduits par rapport aux phéromones de confusion sexuelle traditionnelles appliquées à la main, en raison d’une densité d’application inférieure
  • Taux de libération des phéromones lié à la température, elles sont donc diffusées davantage pendant la journée que pendant la nuit, or les ravageurs sont les plus actifs de nuit

Pulvérisable (microencapsulé)

Une formulation liquide appliquée avec un équipement de pulvérisation standard
  • Application facile - peut être appliqué avec un équipement de pulvérisation standard
  • Il existe des formulations à mélanger dans une cuve
  • Taux de libération des phéromones lié à la température
  • Nécessite plusieurs applications pendant la période végétative
  • Certains produits peuvent ne pas être adaptés au mélange en cuve
  • Longévité du produit affectée par les éléments - les phéromones peuvent être lavées ou dégradées par la pluie, le soleil, le vent, etc.
Diffuseurs d’aérosols à débit fixe

Canette de phéromones en aérosol, placée dans un boîtier avec un moteur qui diffusera les phéromones à intervalles réguliers.




  • Le taux de libération des phéromones peut être programmé à l’avance
  • Phéromone protégée des facteurs environnementaux qui pourraient affecter sa stabilité
  • Coûts de main-d’œuvre réduits par rapport aux phéromones appliquées à la main, en raison d’une densité d’application inférieure 
  • Investissement initial plus élevé
  • Risque de dysfonctionnement mécanique
Diffuseurs d’aérosols à débit variable de Semios

Canette de phéromones en aérosol, connectée à un réseau et placée dans un boîtier avec un moteur. Les phéromones sont diffusées à des taux automatiquement ajustés en fonction de la pression des ravageurs dans votre verger.




  • Phéromone libérée en fonction de la phénologie reproductive des ravageurs et de leur activité quotidienne, assurant une couverture étendue pour les générations de fin de saison
  • Phéromone protégée des facteurs environnementaux qui pourraient affecter sa stabilité
  • Outils intégrés pour surveiller les performances du diffuseur
  • Installation et maintenance des diffuseurs incluses avec Semios
  • Surveillance climatique intégrée
  • Avantages supplémentaires de la lutte par confusion sexuelle
  • Investissement initial plus élevé

Un piège photographique automatisé Semios dans un verger de pommiers

 

8. La lutte par confusion sexuelle attirera-t-elle les ravageurs dans mon verger ?

Cela dépendra de la phéromone et du mécanisme employé dans le cadre de votre stratégie de lutte par confusion sexuelle. Certaines phéromones n’attirent pas les ravageurs, et fonctionnent grâce à des mécanismes tels que le déséquilibre sensoriel.

D’autres phéromones utilisées dans la lutte par confusion sexuelle attirent les ravageurs et fonctionnent en faisant concurrence aux femelles (par ex. la fausse piste). Cependant, ces phéromones, couramment utilisées dans la lutte par confusion sexuelle, n’attirent que les mâles, et ne devraient donc pas attirer les femelles des parcelles voisines.

 

9. Comment puis-je interpréter les comptages dans les pièges dans le cadre d’une lutte par confusion sexuelle ?

Pour interpréter le nombre de prises dans les pièges dans le cadre d’une lutte par confusion sexuelle, il faut tenir compte de la nature de la phéromone : attire-t-elle un seul ou les deux sexes ?

  • Pièges avec leurres n’attirant que les mâles :

    Ces pièges vous indiqueront l’efficacité de votre lutte par confusion sexuelle. Les vergers gérés avec cette méthode peuvent subir une diminution des comptages dans les pièges de >90 % pour certains ravageurs. Cela dit, il est important de noter où se trouve le piège par rapport aux diffuseurs de phéromones. Un piège situé en bordure d’une parcelle donnera des comptages plus élevés qu’un piège situé au milieu d’un verger.

  • Pièges avec leurres attirant les mâles et les femelles :

    Ces pièges vous donneront une meilleure idée de la phénologie de votre ravageur dans le cadre d’une lutte par confusion sexuelle. En plus de permettre aux femelles de localiser efficacement les pièges, les kairomones utilisées dans un grand nombre de ces pièges attireront également les mâles en quantité suffisante. Vous pouvez donc vous attendre aux comptages habituels.

 

10. Les ravageurs peuvent-ils développer une résistance aux phéromones de confusion sexuelle ?

La résistance aux insecticides survient lorsque des individus résistants transmettent leurs gènes de résistance à leur progéniture, tandis que les individus sensibles aux insecticides meurent avant de se reproduire. Au fil du temps, ces gènes de résistance peuvent devenir une caractéristique dominante dans une population. Dans le cas de la lutte par confusion sexuelle, l’objectif est dès l’origine de prévenir ou de réduire la reproduction. Si un insecte est doté d’une mutation qui lui permet de ne pas être affecté par une phéromone de synthèse, cela réduira sa capacité de reproduction, car il ne répondront pas non plus aux phéromones des individus dans la nature. Ils sont donc peu susceptibles de transmettre un gène d’« insensibilité » aux phéromones.

Au cours des 40 années écoulées depuis les débuts commerciaux de la lutte par confusion sexuelle, un seul cas de diminution d’efficacité de cette méthode a été signalé dans un cadre commercial, pour la « tortrix des fruits d’été »(Adoxophyes honmai) dans la préfecture de Shizuoka au Japon . Cette résistance s’est développée sur une période de 10 ans et il est supposé que cela est dû au fait que cette phéromone de synthèse est constituée d’un seul composant d’un mélange complexe de phéromones. L’efficacité de la méthode a été rétablie une fois le mélange complet utilisé.

 

Vous avez d’autres questions sur la lutte par confusion sexuelle ?

Si vous avez des questions, laissez un commentaire ci-dessous ou contactez-nous directement.

  • En savoir plus sur la plate-forme de gestion des cultures Semios

 

Références et ressources

Mochizuki, F., Fukumoto, T., Noguchi, H., Sugie, H., Morimoto, T., & Ohtani, K. (2002). Resistance to a mating disruptant composed of (Z)-11-tetradecenyl acetate in the smaller tea tortrix, Adoxophyes honmai (Yasuda) (Lepidoptera: Tortricidae). Applied Entomology and Zoology, 37(2), 299-304.

Orchard IPM - Using Pheromones for Monitoring and Mating Disruption

Suckling, D. M., G. Karg, and S. J. Bradley. 1996. Apple foliage enhances
mating disruption of light-brown apple moth. J. Chem. Ecol. 22: 325–341.

WSU Tree Fruit Page on Mating Disruption

 

Articles en lien avec ce sujet

Les avantages des stations météorologiques dans les arbres

Comprendre la lutte par confusion sexuelle variable

Comments

Leave a comment